Repas chat

Le chat est un fin gourmet qui choisit avec soin ses aliments. Son maître doit être au fait de ses désirs et veiller en même temps à lui donner ce qui est bon pour sa santé. Ses besoins nutritionnels doivent être satisfaits pour qu’il soit vif et joueur et puisse vaquer à ses occupations favorites – dont la chasse – en toute quiétude. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur l’alimentation du chat.

Le repas du chat – Les besoins nutritionnels

Tout comme l’être humain, le chat a besoin de certains nutriments pour assurer l’équilibre et le bon fonctionnement de son métabolisme. Vitamines, oligoéléments, protéines et sels minéraux lui sont entre autres indispensables pour sa croissance et son développement musculaire. L’alimentation du chat doit être composé de 70% de liquides, que ce soit de l’eau, du lait coupé avec de l’eau ou encore des jus de cuisson de poisson ou de viande. Ce taux sera sensiblement augmenté si le chat est exclusivement nourri de croquettes ou d’autres aliments déshydratés. Les liquides seront complétés avec 10 à 15% de protéines (viandes, foies, poissons), de 10 à 20% de graisses (beurre ou fromage) et de 5% de minéraux comme le calcium et le phosphore. Ces derniers peuvent se présenter sous forme de poudre à mélanger à la nourriture du chat. Pour les chatons, tous leurs besoins sont comblés par le lait maternel riche en nutriments. Ils n’ont besoin d’aliments solides que vers la fin du deuxième mois, c’est pourquoi il faut éviter de les séparer de leur mère avant cet âge. Dans le cas où un chaton a été abandonné avant ce seuil, il faut lui trouver une « nourrice », une chatte allaitante, ou bien le nourrir à la seringue ou au biberon avec du lait maternisé. Les conseils du vétérinaire seront les bienvenus pour gérer cette phase délicate de la vie du chaton. A l’âge adulte, le chat sera nourri avec des croquettes – idéales pour sa santé dentaire – ou des pâtées en boîte. S’il est nourri à base d’aliments cuisinés, il faut veiller à bien mélanger les ingrédients et à donner à l’ensemble un aspect appétant puisque sinon, le chat picorera ce qu’il aime et laissera le reste intact. Il faut toujours lui réserver un bol d’eau fraîche à proximité de sa gamelle et nettoyer cette dernière régulièrement.

Le repas du chat – Conseils divers

Le coin repas du chat doit être placé dans un endroit calme et frais, loin de sa litière et des autres animaux qui pourraient le perturber. Le repas doit être laissé en libre service ou être servi à des heures fixes – trois fois par jour pour les chats adultes. Il ne faut pas humidifier les croquettes du chat car elles prendraient un aspect grumeleux qu’il trouvera peu ragoûtant. Les pâtées doivent être servies à température ambiantes et ne doivent jamais être conservées plus d’une journée sous peine d’avarie. Pour les chats castrés ou ayant des troubles physiologiques, des menus sur-mesure peuvent être dressés par le vétérinaire pour éviter qu’ils ne tombent en surpoids ou soient sous-alimentés.